Et vous, comment avez-vous choisi vos études?

Hugo Carrard, Bachelor ès Lettres

Hugo Carrard, Baccalauréat universitaire ès Lettres (français moderne et histoire)

L'arrivée à l'université, enfin!

J’ai commencé à développer un intérêt pour les lettres lors des cours de français au gymnase et me suis orienté dans cette voie, car elle présente un cursus polyvalent et attractif. J’ai, dans un sens, toujours rêvé d’être à l’université ; me retrouver dans un milieu stimulant où convergent des intérêts communs et des discussions vivantes m’a vraiment passionné. Il y a une émulation intellectuelle et une liberté que je trouve très séduisantes ! Les études universitaires demandent davantage de travail qu’au gymnase, mais l’approfondissement qu’elles proposent les rend plus captivantes. J’ai toutefois pu prolonger mon Bachelor d’une année, afin d’alléger mes semestres et travailler à côté pour plus d’indépendance, une liberté que la Faculté des lettres propose.

Conjuguer vie étudiante et vie privée

Il est important de savoir gérer son emploi du temps à l’université. Si on le fait bien, il est tout à fait possible de s’octroyer du temps libre. Je fais beaucoup de musique et craignais de devoir arrêter en arrivant ici, mais la réalité est tout autre. Certaines structures permettent même de faire de la musique sur le campus! J’ai également pu continuer à pratiquer un sport, à travailler dans un musée et j’ai rejoint diverses associations étudiantes. L’emploi du temps universitaire n’est donc pas une négation de la vie privée, car les études en lettres peuvent être adaptées selon les priorités de chacun·e. Néanmoins, ces études ont des ressources très abondantes, on peut donc s’y consacrer entièrement et s’épanouir par la recherche.

L'entraide au coeur de la faculté

Chaque étudiant·e aura finalement un Bachelor assez unique, puisque de nombreuses combinaisons de disciplines sont permises. Il n’y a donc guère de sentiment de concurrence; chacun·e va mener des études relativement singulières en fonction de ses choix. Les collaborations au sein de la Faculté se font facilement et de façon interdisciplinaire. J’ai des ami·e·s qui ne sont pas du tout dans la même section que moi, ce qui permet un transfert du savoir, car nos discussions peuvent toujours se rejoindre. Il y a aussi beaucoup d’entraide et de travail d’équipe. Nous devons parfois effectuer des travaux en groupe, et, même quand ce n’est pas le cas, le fait de travailler ensemble est vraiment utile pour certains cours. L’université est vraiment un lieu de partage et de rencontres!

Conseils aux futur·e·s étudiant·e·s

Ce sont des études qui demandent de l’investissement personnel et qui sont bien plus agréables si l’on s’engage activement. Puisqu’il s’agit d’un Bachelor très polyvalent, il est important de se projeter un peu pour ne pas se perdre, tout en restant ouvert·e à la découverte. Je pense qu’il est assez normal de ne pas forcément savoir exactement quelle profession l’on souhaite exercer, car il existe beaucoup de spécialisations. Toutefois, ces études ne sont pas dépourvues de débouchés professionnels. Des portes restent constamment ouvertes, permettant des choix de formation concrets même en cours de route afin de s’engager dans l’enseignement, la communication et la culture, entre autres. Enfin, la réalité de ces études reste éloignée des clichés abstraits. Elle reflète plutôt un concret inscrit dans la science et la recherche, proposant des bases solides et utiles qui sont ensuite utilisées dans la pratique.

Partagez: